Services – Kasserine 2018-04-24T15:35:48+00:00

ESPACE RÉGIONS


KASSERINE


Les services marchands :

Caractérisation globale du secteur :

Les services forment un tissu de faible envergure autour de quelques filiales de banques et d’assurances, d’autres unités dans la maintenance, la petite réparation et des prestations aux entreprises et aux ménages, 09 entreprises privées (plus que 10 salariés, en 2016) offrant 218 emplois, actives dans les domaines de l’enseignement primaire, de la construction et bâtiment ainsi que des services hospitaliers et médicaux.

Performances du secteur :

  • La Moyenne annuelle des investissements privés entre 2011-2015 : 17,4185 MD dans des services liés au : Sport, Loisirs, Culture, Consultations et études, Education et Formation professionnelle, Santé, Services informatiques, Télécommunication, Construction et Bâtiments publics et d’autres services.
  • Les investissements privés réalisés en 2016 (364.000 TND) contribuent à la création de 47 emplois.
  • Des intentions d’investissement prometteuses en 2016 (355 projets/40.2 MD/1130 Emplois)

Les services financiers :

  • 587 Projets approuvés (2016) par la BTS dans des activités de services, petits métiers, agriculture et artisanat (Coût d’Investissements 13.17 MD/1576 emplois), 42% des porteurs de projets sont des diplômés universitaires.
  • 7 Projets approuvés (2016) par la BFPME (Coût d’Investissements 9.36 MD/215 Emplois)
  • Depuis son installation à Kasserine en 2005, l’agence de la BFPME a contribué au financement de 96 projets d’un coût global de 96,11 MD, avec un taux d’approbation inférieur à 28%, et une dominance du secteur ITH

Le Tourisme :

Caractérisation globale du secteur :
En dépit de ses potentialités prometteuses le gouvernorat de Kasserine ne semble pas être une destination privilégiée des entrepreneurs dans le domaine touristique, cette activité demeure par conséquent très réduite, sa fréquentation se limite à une faible clientèle spécifique des produits de niche (Essentiellement la chasse) et au passage de quelques milliers de visiteurs nationaux et internationaux (Excursionnistes et touristes principalement en provenance de l’Algérie)

  • Potentialités en matière de vestiges archéologiques (¼ du patrimoine national «Cilluim», «Sufeitula», «Amaedara», «Thelepte», «Thala» et bien d’autres sites sont les témoins des civilisations qu’a vécu la région : Numide, Romaine, Chrétienne, Byzantine, Arabo-musulmane)
  • Richesse de son patrimoine écologique (¼ du couvert forestier national)
  • Diversité du patrimoine culturel (Arts traditionnels et équestres, folklore, festivals)

Performances du secteur :

  • Le secteur enregistre la création de 05 nouvelles entreprises privées entre 2011 et 2015, dont 03 entrées en production et emploient 70 salariés, les 02 autres sont en phase de réalisation avec des taux d’exécution qui varient entre 20% et 90%
  • 03 projets privés sont en cours de réalisation en 2016 avec un investissement total de 13,140 MD qui devraient créer 166 emplois avec une capacité d’accueil de 292 lits
  • En 2016, 06 intentions d’investissement privé en phase d’étude, de recherche de financement ou préparation à l’exécution (Coût global estimé à 11.6 MD)

Principales entraves au développement du secteur :

  • Faiblesse des mécanismes de marketing territorial
  • Absence des structures d’appui et d’accompagnement des artisans
  • Infrastructure et équipements inappropriées (absences des Espaces et foires d’expositions)

Axes de développement :

  • Développement d’un tourisme spécifique valorisant les ressources et le patrimoine de la région (archéologique, écologique, culturel)
  • Mise à niveau des territoires à potentiels touristiques
  • Encadrement institutionnel et renforcement des capacités des acteurs locaux

Opportunités d’investissements :

  • Le tourisme écologique et naturel
  • Tourisme de santé et de thermalisme
  • L’agritourisme
  • Le tourisme culturel

Localisation

évenements